2/27/2013 04:28:00 AM

Jack & Walter du blog Les bonnes tables (ou pas), tandem gourmand et gourmet

On a rencontré Jack & Walter pour la première fois au comptoir de La Rallonge. On a beaucoup parlé, rit et très bien mangé. Difficile de croire que notre premier échange s'est d'abord passé sur le blog de Zagat, via les commentaires. Comme quoi, tout peut arriver ! La chance avec des personnes aussi ouvertes d'esprits et chaleureuses, c'est que ce sont également de bons "partenaires de table". À leur contact, on a été conquis ! Jack & Walter, c'est un duo de charme qui adore "boire et manger, de la street-food et des étoilés, des vins naturels et des grands bordeaux, parfois de l’eau mais alors pétillante". De l'humour, ils en ont ! Et aussi beaucoup d'anecdotes croustillantes à raconter. Découvrez-les à travers cet interview réalisé à quatre mains...

Zagat : Parlez-nous de Jack & Walter ! 
Jack & Walter : Les bonnes tables (ou pas) de Jack et Walter est un tout jeune blog né en janvier 2012  avec l’idée de partager nos expériences gastronomiques (nombreuses !). Nos amis nous demandaient toujours un conseil ou une idée pour un restaurant et à force d’entendre « vous devriez faire un blog », on s’est jetés à l’eau. Le premier mois on a eu 128 visiteurs, aujourd’hui ils sont chaque mois plus de 10 000. Pour nous c’est tout aussi incroyable que les 2000 fans sur Facebook ou encore notre place de finaliste dans la catégorie Gastronomie des Golden Blog Awards fin 2012. Mais si ce blog permet de partager nos bonnes adresses, il nous offre aussi de belles rencontres : des chefs -bien entendu- mais aussi des producteurs, des boulangers, des architectes, des auteurs, des chocolatiers, des pâtissiers... 

Zagat : Quel est votre "top 5" des restaurants parisiens où il faut absolument y aller ?  
Jack & Walter : 5 ? C’est super dur, il y en a tant que nous aimons, c’est un crève cœur cette question ! Bon, on se lance : L’Astrance pour s’approcher des étoiles, Sola pour la fusion food du chef Hiroki Yoshitake, Akrame… pour Akrame -incontournable-, Au Comptoir de Brice pour les meilleurs burgers de Paris, Saturne pour la cuisine délicate de Sven Chartier. 

Zagat : Quel est le plat "has been" mais que vous aimez et le plat "trendy" que vous détestez ?  
Jack & Walter : Sont-ils toujours « trendy » ? On déteste et on a toujours détesté les cupcakes, c’est une mode incompréhensible pour nous, un gâteau qui étouffe et une crème au beurre qui écœure, non merci ! Les plats « has been » ne sont-ils pas à la mode ? Et pourquoi pas le canard à l’orange ? En même temps si vous avez la chance de goûter le croustillant de canard de Geoffroy Maillard dans son gastrobar La Rallonge, vous verrez comment il a déringardisé ce plat  en en faisant des tapas magiques. 

Zagat : Un chef veut dîner avec vous. Qui serait-il ? Et pensez-vous lui proposer de dîner à la maison ou au restaurant ? Pourquoi ?  
Jack & Walter : On adorerait que ce soit avec Anne-Sophie Pic. Pas à la maison, on serait tétanisés. Pas au restaurant, il y aurait trop de monde. Alors si ça pouvait être à Table Ronde, l’Opéra des Chefs de Nicolas Chatenier, ce serait le bonheur ! On l’écouterait parler de sa cuisine, on la regarderait dresser les assiettes avec cette grâce incroyable, on lui poserait mille questions, pas comme la dernière fois à La Dame de Pic, où on a à peine réussi à aligner dix mots… 

Zagat : Est-ce que vous cuisinez à la maison ? 
Jack & Walter : Walter l’Italien est un pro des pâtes, Jack le Corrézien un pro du foie gras et des sauces ! On se débrouille pas trop mal mais on n’est pas prêts pour Top Chef… 

Zagat : Quelle est la recette dont vous êtes les plus fiers ? 
Jack & Walter : Une terrine de foie gras du Sud-Ouest, ris de veau de la Corrèze, pistaches fraiches d’Iran et gelée de Beaumes-de-Venise, c’était une belle entrée du dernier repas de Noël… 

Zagat : Que trouve-t-on dans votre frigo ?  
Jack & Walter : Les produits de « La ruche qui dit oui » du 18e arrondissement pour les circuits courts producteur-consommateur, du lemon curd, un vieux citron ratatiné, des rattes qui ont commencé à germer, un rosé de Bandol pour se rappeler que les pique-niques au bord du canal Saint-Martin finiront bien par revenir ! Et le soleil avec. 

Zagat : Que ramenez-vous comme souvenir culinaire lors d’un voyage ?  
Jack & Walter : Pas de voyage sans faire un tour au marché. C’est là que naît la cuisine du marché, on comprend beaucoup de choses en se promenant dans les allées, en regardant les gens faire leurs courses. Dans un monde multipolaire, il faut s’ouvrir à la différence, la nourriture est un bon moyen pour comprendre l’interculturel. On rapporte donc des épices, du vin, du pain… et des livres de cuisine.  

Zagat : Si vous deviez en choisir qu'un seul, quel serait votre dernier plat sur terre ?  
Jack & Walter : Du chocolat …c’est un plat ? Si oui les bonbons chocolat et yuzu de Patrick Roger, le meilleur chocolatier du monde ! 

Zagat : Quels sont vos projets à venir qui auraient un lien avec la nourriture ? 
Jack & Walter : Se mettre au régime ? Non c’est pour rire… Peut-être une nouvelle rubrique qui associerait cuisine et politique. Et pourquoi pas un CAP de cuisine ?

2 comments :

  1. ça c'est drôle, par cette interview mes deux blogs préférés sont réunis ! et je découvre plein de nouvelles adresses, yummy !!

    merci à tous les trois

    MARIA

    ReplyDelete
  2. Merci beaucoup Maria. Je suis très touchée ! :)

    ReplyDelete